Honey

Honey

mardi, 03 octobre 2017 10:32

Les dates 2019 à retenir

10 Février 2019

ASSEMBLEE GENERALE - pas de cours - les membres du 3CA s'expriment ! regarder le chemin parcouru, tracer son avenir, une association vie : participez

23 Mars 2019

Journée de travail : rénovation, entretien, petits bricolages... une journée conviviale pour tous les membres qui veuvent s'investir dans le club, repas offert le midi.

31 Mars 2019

CONCOURS AGILITY - pas de cours - la fête du Sport Canin au 3CA toute la journée - Spectaculaire et très très sympa - les bénévoles pour l'organisation sont les bienvenus !

19 Mai 2019

Journée ludique : une journée surprise dédiée au plaisir, aux jeux, à l'échange entre membres, à la convivialité - PAS DE COURS

22 Juin 2019

Soirée Tartes Flambées & Karaoké : immanquable, inoubliable, exceptionnelle, ... il n'y a plus de mots pour qualifier cette soirée désormais ! 

du 28 Juillet au 25 Août 2019 inclus

FERMETURE ESTIVALE - un bon break pour recharger les batteries de tous nos moniteurs bénévoles et le comité.

15 Septembre 2019

Les ballades du 3CA - PAS DE COURS - Le 3CA organisera des ballades dans les environs du club, par petits groupes sous forme de jeu. A vos baskets !

28 Septembre 2019

Soirée Tartes Flambées & Karaoké : non, vous ne rêvez pas ! pas une, mais 2 soirées dans l'année ! Les japonais nous l'envient !

27 Octobre 2019

HALLOWEEN - concours costume Chien / Maître - 2018 était déjà d'un haut niveau, mais vous pouvez faire mieux !

15 Décembre 2019

Goûter de Noël ! Des cours maintenus le dimanche matin, mais raccourcis à 30 min, et un bon moment gourmand de 9h45 à 10h30 !

Du 22 au 05 Janvier 2020 inclus

FERMETURE HIVERNALE

mardi, 07 février 2017 09:53

Quelles croquettes ?

Nourrir son chien est un besoin primordial

 
Lui fournir un abri, de l’eau et de la nourriture sont les 3 tâches fondamentales qui incombent à tous les propriétaires (responsables) de chiens, et de chats bien entendu. Un chien doit être nourri tous les jours de sa vie (vraiment tous les jours ?), pendant au moins une dizaine d’années.
Aujourd’hui, les progrès de l’agroalimentaire spécialisé dans l’alimentation des animaux de compagnie (pet food) permettent d’adopter un chien sans se poser la moindre question technique comme : « mais comment vais-je nourrir cet animal ? »
Les industriels vous apportent la réponse sur un plateau, beaucoup de plateaux même ! L’offre du pet food est tout simplement titanesque. Alimentation sèche, alimentation humide, « premium », « ultra premium », pour chien stérilisé ou encore pour chien sportif, on trouve de tout, en très bon comme en très mauvais.
Si l’offre est actuellement et indéniablement très diversifiée, elle n’en demeure pas moins largement orientée vers l’alimentation sèche, les croquettes.
Ces croquettes sont le fruit de progrès techniques majeurs dans le pet food (cuisson – extrusion, enrobage, séchage…), et ce sont véritablement elles qui ont le monopôle de l’alimentation des animaux de compagnie..
 

5 règles pour choisir les bonnes croquettes

1ère Règle : « Le plus de protéines et le moins de glucides possible »

9 fois sur 10, vous ne pourrez jamais trouver la quantité de glucides (ou de sucres) contenue dans les croquettes. Pourquoi ? La législation européenne n’oblige tout simplement pas les fabricants à le mentionner.

Cela est d’autant plus intéressant pour les industriels du pet food car les chiens n’ont à ce jour aucun besoin en glucides connu. Autrement dit, les chiens peuvent très bien vivre sans aucun apport en glucides, avec toutefois des apports en protéines et en lipides suffisants.

Il n’y a donc aucun intérêt pour vous, les propriétaires, de connaître cette quantité qui est généralement élevée dans les croquettes.

Malheureusement pour nous, les fabricants ne nous facilitent pas la vie pour découvrir les quantités réelles de protéines et de glucides contenues dans les croquettes. C’est pourquoi je vous invite fortement à télécharger cette feuille Excell qui vous donnera instantanément les apports en matières sèches et les apports caloriques en glucides, lipides et protéines.

Télécharger la feuille Excell

Vous n’avez qu’à connaître le taux de protéines et de matières grasses brutes, l’humidité (si elle n’est pas mentionnée, elle est estimée à 10%) et les cendres (ou ashes en anglais, et si elles ne sont pas mentionnées elles sont estimées à 8%).

Au niveau des protéines, les apports caloriques doivent se rapprocher le plus possible de 56%, tandis que les apports caloriques en glucides doivent approcher les 14%.

Lors de vos premiers calculs et de vos premières comparaisons, vous risquez d’être horrifiés par les quantités de glucides, souvent autour de 45%. Dites-vous bien que 25% de glucides est un excellent score pour des croquettes. Approchez au plus près de ces chiffres.

 

2ème Règle : « Un maximum de protéine animale »

Si vous n’en êtes pas encore persuadé, les chiens sont des carnivores. Des carnivores avec un formidable arsenal morphologiques, anatomiques et physiologiques pour dévorer et digérer des proies vivantes.

Même si les chiens domestiques présentent aujourd’hui des preuves incontestables d’une adaptation à l’Homme, et son régime plus riche en sucre, ils doivent principalement recevoir des protéines venant du règne animal.

C’est pour cela que vous devez absolument calculer la part des protéines animales sur celles des protéines végétales afin de choisir celles qui apportent le plus de produits animaux.

Pour cela, vous devez vous méfier de tous les apports en protéines végétales notamment tous les glutens de céréales (maïs, blé principalement) qui n’apportent que des protéines et qui servent à augmenter l’apport protéique total.

Bien entendu, les ingrédients que vous prendrez en compte dans ces calculs devront impérativement suivre les règles suivantes.

 

3ème Règle : « Choisissez les protéines animales de bonne qualité, évitez les pires »

Cette règle complète la précédente. Au-delà de la quantité de protéines animales, dont on veillera à trouver les croquettes avec le maximum possible, la qualité des protéines est essentielle.

Des études scientifiques plutôt anciennes ont démontré le rôle prépondérant de la qualité des protéines animales sur la quantité. Autrement dit, il est préférable d’avoir moins de protéines animales dans les croquettes, mais de meilleures qualités.

Pour trouver les protéines animales de bonne qualité, il suffit de lire l’étiquette. Voici le classement des protéines animales de la meilleure qualité vers la pire :

Poulet frais (ou bœuf, volaille, porc), viande de volaille déshydratée, protéines de volailles déshydratées, sous-produits de volaille.

Une remarque importante pour cette règle : certains fabricants très malins ont manifestement bien compris que les consommateurs lisent dorénavant les étiquettes, et cherchent ces fameux bons ingrédients. De ce fait, certaines croquettes affichent en première place des ingrédients « poulet frais », ce qui a pour effet de soulager le consommateur et de l’hameçonner, alors que la suite des ingrédients n’est absolument pas recommandable. Ce piège est classique, alors méfiez-vous et lisez l’ensemble de l’étiquette.

 

4ème Règle : « L’espèce animale ou végétale utilisée doit apparaître »

Cette règle fait encore une fois appel à la législation actuelle. Les fabricants de croquettes n’ont pas l’obligation de mentionner l’espèce animale (bœuf, volaille, porc) ou végétale (blé, maïs, orge, etc.) utilisée.

A partir de ce moment là, et si vous lisez sur une liste d’ingrédient « graisse animale » ou « protéines animales déshydratées » ou encore « farines de céréales », je vous conseille de recaler immédiatement et systématiquement les croquettes en question.

Jusqu’à preuve du contraire, si le fabricant ne souhaite pas faire connaître les espèces qu’il utilise, c’est soit qu’il ignore tout simplement ce qu’il y a dans ces croquettes, soit qu’il ne souhaite que vous le sachiez. Dans les deux cas, le risque de tomber sur des matières premières de qualité inférieure et très élevée.

Sachant cela, méfiez des ingrédients dont l’espèce est inconnue.

 

5ème Règle : « Les céréales sont à limiter au maximum »

Dans la nutrition canine, vous devez savoir que les céréales sont sous une forte polémique. D’une part, les céréales sont des matières premières bon marché pour les fabricants de croquettes, d’autre part ces céréales apportent beaucoup de calories sous forme de glucides (amidons) à la ration, ce qui augmente fortement la valeur énergétique des croquettes.

Malheureusement, les céréales n’ont jamais fait partie du régime alimentaire des chiens, sauvages ou domestiques (selon les proportions actuelles). Ce n’est qu’avec l’arrivée des croquettes modernes que les céréales sont entrées massivement dans l’alimentation des chiens.

Techniquement, les céréales sont très peu intéressantes pour le chien car elles n’apportent que des glucides (rappelez-vous que les besoins du chien sont égale à 0), très peu de nutriments et de vitamines et fatiguent énormément le système digestif du chien, notamment le pancréas à travers la synthèse d’amylase.

Ce n’est pas pour rien que les croquettes alternatives à la mode sont garanties sans céréales.

A la lumière de ces règles, vous comprenez maintenant pourquoi vous devez comparer attentivement les croquettes entre elles. Rentrez chez vous et posez à plat tous les avantages et les inconvénients de vos candidates avant d’acheter.

Source : nosamisleschiens.fr

N'oubliez pas l'essentiel : conseils du 3CA

- votre chien doit, dans le temps, montrer tous les signes de bonne santé (énergie, joie, qualité du poil, démarche assuré, ...), faire des selles moulées et de couleur "normale"
- le changement de croquettes A vers des croquettes B se fait TOUJOURS progressivement sur + d'une semaine : au début un peu de B et beaucoup de A, puis faire évoluer le taux de nouvelles pour arriver ensuite à 100% de B.
- respecter les doses prescrites sur l'emballage et adapter ensuite en +, mais le plus souvent en - la dose selon sa morphologie, son activité et les normes de la race.
- la dose journalière est idéalement à répartir en 3 repas (chiot jusqu'à env. 6-8 mois) puis à 2 repas par jour.
mardi, 24 janvier 2017 20:31

Vous avez perdu votre animal, que faire ?

1 - DÉCLAREZ VOTRE ANIMAL PERDU !

C'est la première chose à faire pour rechercher efficacement votre animal !


Si celui-ci est identifié, il faut alors déclarer sa disparition auprès d'I-CAD afin d'actualiser ses informations et indiquer aux trouveurs que votre animal est bien recherché.
Pour cela, il existe deux moyens :

- Le site ou l'appli Filalapat (application gratuite disponible sur google play, windows phone et apple store).

- Le site i-cad espace détenteur.

La déclaration de perte se fait en quelques clics et ne prend que quelques secondes.
Pour accéder à la fiche de votre animal et procéder à la déclaration de perte : renseignez son numéro d'identification et son mot de passe inscrits en haut à gauche sur sa carte d'identification.

Attention, sur les anciennes cartes d'identification (éditées par la Société Centrale Canine ou la SIEV) seul le numéro d'identification est renseigné, dans ce cas nos équipes se tiennent à votre disposition par téléphone (0810 778 778) ou e-mail (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) pour effectuer la déclaration de disparition avec vous. Un mot de passe peut être demandé afin de simplifier vos démarches futures.

Conseil : Lors de votre déclaration de perte sur le site ou l'appli FILALAPAT, il est important de vérifier vos coordonnées. Pensez également à cocher la case "J'autorise I-CAD à communiquer mes renseignements personnels (email et téléphone) au trouveur" pour être contacté par ce dernier.

Dans tous les cas, une alerte est envoyée au fichier national et nous nous chargeons de contacter le propriétaire.

Le partage de votre Filalannonce est possible sur les réseaux sociaux notamment sur notre groupe d'entraide Facebook. Partagez-la autour de vous et vérifiez régulièrement dans les «Filalannonces des animaux trouvés» si votre animal s'y trouve.

2 - PARTEZ SUR LES TRACES DE VOTRE ANIMAL

Etablissez un périmètre de recherche autour de chez vous que vous élargirez progressivement en placardant vos filalannonces. N'oubliez pas les endroits à fort trafic comme les boulangeries, épiceries, pharmacies…

Pensez à interroger votre voisinage et les passants en veillant à leur laisser vos coordonnées.

Bon à savoir : Lors d'un déménagement un chien ou un chat ne connaît pas encore les limites de son territoire et a très envie de «sillonner» les environs… au risque de se perdre !

Vérifiez auprès des vétérinaires, des refuges ou des associations animales près de chez vous. La fonction autour de moi de Filalapat vous permet de repérer facilement et rapidement les vétérinaires, refuges et fourrières ainsi que les animaux trouvés autour de vous.

Pensez également aux mairies qui vous renseigneront sur les fourrières ou chenils disposés à accueillir les animaux errants de votre commune.

Source : www.scc.asso.fr

mardi, 31 janvier 2017 11:48

Le froid & le chien

Les chiens sont pour la plupart d'entre eux des animaux assez rustiques. L'organisme du chien est bien plus résistant au froid que celui des humains. La plupart des chiens supportent d'ailleurs bien mieux les grands froids que les grosses chaleurs. Toutefois, un certain nombre de paramètres peuvent faire varier les capacités de tel ou tel chien à supporter le froid.

Une résistance au froid variable selon les chiens

Les chiens sont pour la plupart d'entre eux des animaux assez rustiques. L'organisme du chien est bien plus résistant au froid que celui des humains.
Cependant, il faut savoir qu'un chien peut prendre un "coup de froid" et tomber assez sérieusement malade, il peut même mourir de froid s'il ne peut pas se mettre à l'abri en cas de très grosse chute de température. Notamment s'il dort à même le sol dans un endroit non protégé des intempéries (pluie, neige, mais aussi vent).
Si votre chien vit toute l'année dehors, il peut y rester l'hiver mais il devra tout de même avoir un abri et être isolé du sol.

En revanche, certaines races résistent mal au froid, il faut donc être vigilant.
Et, si votre chien est habitué à vivre à l'intérieur toute l'année, il sera beaucoup plus sensible au froid en hiver et vous devrez prendre plus de précautions le jour où vous l'emmènerez à la neige. Il faudra peut-être dans ce cas prévoir un manteau de protection, un traitement des coussinets plantaires et limiter la durée des sorties.

Attention ! Toutefois, les sorties ne doivent en aucun cas être supprimées, elles sont très importantes pour nos compagnons, tant pour leur santé que pour leur bien-être.

Facteurs dont dépend la résistance au froid

La race du chien

Les races à poils longs et denses ou certaines races originaires de contrées froides comme le Chow-Chow, le Husky, le Léonberg ou le Terre-Neuve supportent généralement bien le froid.
Certaines races à poils très ras et de morphologie très fine résistent plus difficilement au froid comme par exemple les Lévriers. C'est le cas également des races naines et des races miniatures (Chihuahua, Yorkshire de petit gabarit,...).

L'âge du chien

Les chiots et surtout les chiens très âgés sont moins aptes à lutter contre le froid que les chiens adultes dont le métabolisme est optimal.

L'état d'embonpoint du chien

Un chien maigre est plus sensible au froid qu'un chien de poids normal. Ayant peu de réserves corporelles, il est moins capable de lutter contre l'hypothermie en cas d'exposition prolongée au froid.

A savoir : Par contre, il faut savoir que les chiens obèses ne sont pas plus résistants au froid que les chiens de poids normal. Ils sont même souvent très frileux, car ils bougent moins, et dépensent donc moins de calorie pour se réchauffer.

L'épaisseur de la fourrure

Les races nordiques ont un sous-poil plus dense que les races de climat tempéré. Les races à poils longs ont une meilleure protection que les races à poils ras.
Nous vous conseillons de ne pas faire tondre votre chien juste avant l'hiver et de demander au toiletteur de ne pas trop enlever le sous-poil.

Le type de froid

Il faut savoir que le froid sec est plus facile à supporter que le froid humide.
Par ailleurs, si un vent froid souffle, la déperdition de chaleur est plus importante et vous devez écourter votre promenade avec votre chien.

Le mode de vie du chien

Un chien qui vit dans une maison avec un jardin et qui sort souvent ou passe plusieurs heures par jour dehors, supportera mieux le froid qu'un chien qui vit en appartement.
Les chiens vivant en ville dans des appartements très chauffés ou les chiens récemment toilettés seront plus sensibles aux basses températures.

Comment les protéger ?

Si votre chien est sensible au froid, nous vous conseillons vivement d'acheter à votre compagnon un manteau qui lui permettra de maintenir sa température corporelle et de se promener sans risque.

Conclusion

En cas de doute sur la résistance au froid de votre chien, nous vous conseillons de consulter votre vétérinaire afin qu'il l'examine et lui fasse éventuellement un bilan de santé. Il pourra alors vous dire si vous devez prendre des précautions particulières cet hiver.
Les précautions à prendre varient si votre chien vit à l'extérieur toute l'année ou est un chien des villes.

 

Source : www.wanimo.com

mardi, 31 janvier 2017 11:39

Parvovirose

Cette maladie est provoquée par un virus, le parvovirus canin. Fréquent, il est aussi extrêmement résistant. Il peut persister dans l’environnement pendant de longues périodes : des mois, voire des années.

La parvovirose a été observée pour la première fois chez le chien en 1978, en Europe et en Amérique. Des milliers de chiens en sont morts avant qu’un vaccin ne soit disponible. A l’heure actuelle, bien que l’on n’observe plus de telles épidémies, la parvovirose reste une maladie fréquente chez les chiens non vaccinés. Elle est aussi la cause la plus fréquente de mortalité des chiots en élevage, principalement en période de sevrage. Régulièrement, des cas sont rencontrés par les vétérinaires. Ils sont souvent graves, voire mortels. Il est donc vital que votre chien soit protégé contre cette maladie.

Quels sont les animaux à risque ?

Tous les chiens non vaccinés présentent un risque élevé de déclarer une parvovirose. Cette maladie touche aussi fréquemment les chiots en élevages, notamment lors de la période critique, au cours de laquelle le chiot n’est plus protégé par les anticorps transmis par sa mère. La malnutrition ou l’affaiblissement des chiots par des parasites digestifs ou par d’autres maladies est un facteur favorisant. Certaines races, comme les Rottweilers, sont aussi probablement plus sensibles . La maladie touche donc les chien de tous âges, mais elle est plus fréquente chez les chiots de moins d’un an.

La parvovirose est un vice rédhibitoire : le certificat de suspiçion du vétérinaire doit être établi dans les 5 jours suivant la vente du chiot et l’action mise en œuvre dans les 30 jours.

Comment se transmet la parvovirose ?

Les principales sources d’infection sont les excréments des chiens infectés. Le parvovirus peut persister très longtemps dans l’environnement : jusqu ‘à 6 mois, voire plus, à la surface des murs ou des sols même bien nettoyés. Il peut être transporté sur les vêtements, les semelles de chaussures ou le pelage des animaux (pendant plusieurs mois), avant d’être à l’origine de nouvelles contaminations.

Le virus de la parvovirose canine

La parvovirose est due à l’infection par le parvovirus canin de type 2 (ou CPV-2 pour Canine Parvo Virus. Il est apparenté au virus du typhys chez le chat. C’est un virus très contagieux. A l’heure actuelle, en France, il en existe plusieurs souches : CPV-2a, CPV -2b et CPV -2c, ce dernier ayant été identifié en 2001. Ce virus est transmis par contact nasal ou buccal avec des matières fécales ou les zones infectées. En 3 ou 4 jours, même avant l’apparition de signes cliniques, le parvovirus être éliminé dans les selles d’un chien infecté et contribuer à ce que la contamination se poursuive.

Quels sont les signes de la parvovirose ?

La période d’incubation de la parvovirose est généralement de 4 à 7 jours. La forme classique est une gastro-entérite sévère.

Les signes cliniques classiques sont la fatigue, le refus de boire et de s’alimenter, des vomissements ainsi qu’une diarrhée intense, hémorragique et nauséabonde, associée à une douleur abdominale. Le chien est prostré, très abattu. Une déshydratation grave s’installe rapidement, ainsi qu’une déficience du système immunitaire, conduisant à la mort. Chez certains chiots, une atteinte du cœur peut provoquer une mort subite. Chez d’autres chiens, la guérison survient en quelques jours, deux semaines au maximum. Chez les chiots, l’issue est fatale dans un cas sur deux.

Comment prévenir la parvovirose ?

Il n’existe pas de traitement spécifique de la parvovirose canine car les antibiotiques ne sont pas efficaces sur les virus. Lorsqu’un chien est atteint, le vétérinaire peut administrer des perfusions et des médicaments anti-vomitifs et anti-diarrhéiques. Une hospitalisation de plusieurs jours est parfois nécessaire. C’est pourquoi il est important de s’assurer que son chien est vacciné dès son plus jeune âge. Ensuite, il faudra veiller à maintenir sa protection vaccinale à l’âge adulte en faisant faire des rappels chez votre vétérinaire. Le parvovirus étant très resistant dans le milieu extérieur, tout animal qui excrète le virus contamine non seulement l’environnement mais est aussi, indirectement, à l’origine de la contamination d’autres animaux.

Source : http://www.lasantedemonchien.fr/

lundi, 30 janvier 2017 17:27

Horaires

Ecole du Chiot

Les dimanches matin
10h15 - 11h00             Chiots de 2 à 4 mois
11h15 - 12h00               Chiots de 4 à 8 mois

Education chiens adultes

Les dimanches matin
9h15 - 10h00               "1 patte" débutant : chiens adultes sans expérience école du chiot
9h15 - 10h00              "1 patte" Ecole du Chiot : Chiens adultes ayant pratiquer à l'école du chiot
10h15 - 11h00              "2 pattes" 
11h15 - 12h00              "3 & 4 pattes"

Agility*

Confirmés :                 responsable : Annabelle 
Débutants :                 responsable : Valérie - tél : 06 82 84 61 56

Chiens Visiteurs*

Responsable :             Marie-Christine

* horaires variables selon la saison et les disponibilités des responsables. 

Autres disciplines et infos complémentaires : cf secrétariat les dimanches matin ou nous écrire. 

Merci d'être présent 5 à 10 min avant le début du cours d'éducation.

vendredi, 27 janvier 2017 18:44

Education

Education

L'éducation canine: un enjeu important

L’importance numérique croissante de la population canine sur l’ensemble du territoire national et l’aggravation proportionnelle des problèmes liés à cette progression, font prendre aux clubs d’utilisation une place de leader dans le domaine de l’éducation familiale du chien.

Quels que soient la race et l’âge, les clubs d’éducation canine sont ouverts à tous les possesseurs de chiens désireux de parfaire l’éducation de leur compagnon pour un mieux-vivre avec ce nouveau maillon familial.

Principe de la méthode naturelle:

Une friandise appétante placée dans la main du maître permet de placer le chien dans différentes positions. Il ne reste plus qu’à prononcer le mot qu’il conviendra de répéter souvent pour que le chien l’apprenne. Il prendra ensuite cette position à chaque fois que l’on répètera ce mot pour peu que la récompense y soit associée suffisamment longtemps.

Cette méthode douce permet d’éduquer sans conflit tous les chiens, quel que soit leur caractère (craintif, agressif, dominant). On peut aussi récompenser le chien à chaque fois qu’il adopte un comportement souhaité.

Méthode :

  1. Au début de l’apprentissage on récompense systématiquement le chien.

  2. Quand il réagit rapidement à la demande on récompense une fois sur deux puis sur trois. Le chien s’attendant à être récompensé exécute l’action.

  3. On récompensera ensuite d’une façon aléatoire pendant toute la vie du chien.

Avantages de la méthode éthologique :

  • Pas de contrainte et donc pas de conflit pendant les phases d’apprentissage.

  • Obéissance rapide et joyeuse.

  • Renforcement positif.

  • Confiance totale du chien envers son maître.

  • Apprentissage plus rapide et durable.

(source: activtes-canines.com)

vendredi, 27 janvier 2017 18:42

Ecole du chiot

L'Ecole du Chiot

L'école du chiot est l'étape indispensable dans l'éducation de votre compagnon à 4 pattes, elle lui permettra d'aborder la vie au sein de sa nouvelle meute (votre famille) dans les meilleures conditions. L'éducation en club peut se faire dès 2 mois (8 semaines exactement étant l'âge minimal d'un chiot à la vente). Il suffit juste que votre chiot soit à jour de ses vaccins, notamment celui pour la "toux du chenil" (maladie très contagieuse, et assez grave voir mortelle pour les très jeunes chiots), qu'il porte un collier standard, et que vous possédiez une laisse classique ou dite d'éducation munie d'un mousqueton.

Les cours se déroulent les dimanches uniquement, en 2 sessions :

  • De 11h15 à 12h00* : pour les "grands" chiots de 4 mois à 8 mois (* à compter du 14 avril 2019)

  • De 10h15 à 11h00 : pour les "petits" chiots de 2 mois à 4 mois

La taille et le niveau d'éducation de votre chiot importe peu, seul l'âge détermine le cours dans lequel il est destiné. La transition du groupe des petits au groupe des grands, au alentours des 4 mois est à l'appréciation du moniteur.

Quels sont les apprentissages acquis à l'école du chiot ?

La sociabilisation : La sociabilisation (ou socialisation) du chien est le processus pendant lequel l'animal va apprendre et intérioriser des règles et des valeurs tout au long de sa vie, dans la société à laquelle il appartient, et construire son identité social. Comme pour les humains, la sociabilisation n'est pas innée, c'est avec l'aide de son entourage qu'il apprendra les bonnes manières et un savoir-vivre. Ce processus est donc très important et constitue à lui seul une grande part dans l'éducation du chien qu'il ne faut pas négliger. Rencontrer d'autres congénaires, souvent différents (taille, couleur, morphologie, caractère...), être manipulé par une personne étrangère, être stimulé dans des environnements différents, etc.. Tous ces points de sociabilisation seront abordés dans nos cours.

La confiance : Votre chiot est avec vous depuis quelques jours ou semaines, mais vous n'avez pas encore gagner toute sa confiance. Elle est très dure à obtenir, et si facile à perdre. Comment interpréter sa peur, ses aboiements, ses postures et comment y répondre pour gagner sa confiance ? Cette démarche est longue et fastidieuse, et elle se fera tout au long de sa vie. A l'école du chiot, nous vous donnerons quelques clés pour "lire" votre chien, améliorer vos échanges et votre communication avec lui, et ainsi être vous-même confiant en votre compagnon comme il pourra l'être avec vous.

Le savoir-vivre : Promener son chien à coté de soi, sans qu'il tire, à sa gauche ; Le faire rester en place quelques secondes ; Le faire s'assoir ou se coucher ; Le faire revenir vers soi en l'appelant... Tout ces comportements facilitent la vie de tous les jours avec son chien. Ce n'est pas un acquis, mais un apprentissage. Nous vous aidons à le mettre en place en vous donnant des méthodes et des conseils qui vous permettront d'y arriver avec un travail régulier à la maison.

La méthode naturelle : quésako ?

C'est le nom de la méthode utilisée, elle consiste à un postulat qui résume tout : un chien répétera beaucoup plus facilement un comprtement si il en ressent du plaisir, alors ignorons les mauvais comprtements et récompensons les bons !

Une bonne récompense :

A 99% du temps, une bonne récompense est une friandise, ils sont si gourmants nos ptits bouts, mais cela peut être un jouet, une voix douce ou simplement une caresse. Une friandise n'est pas une croquette de tous les jours, cela doit être le top du top du "miam" pour votre chien, et il n'appartient qu'à vous de tester votre chien pour savoir ce qu'il adore : jambon, gruillère, saucisse, biscuit... Cela peut changer en quelques semaines, il faudra toujours veiller à connaître ses goûts.

Pour l'apprentissage, et donc assister au cours de l'école du chiot, nous vous demanderons de venir avec des friandises et, exceptionnelement les dimanches, de venir avec le chien à jeun ; il sera alors très réceptif. Il retrouvera bien-sûr à la maison la ration qu'il a loupé en rentrant après les cours.

Les 3 règles des friandises :

  • être toutes petites (de la taille d'une cacahuète, c'est parfait) et en quantité suffisante ; on ne nourrit pas le chien, il doit très rapidement en demander une deuxième et ainsi garder le contact avec le maître

  • être très rapidement accessibles ; nous devons récompenser le chiot dans la seconde où il exécute un bon comprtement. Au fond d'une poche de pantalon, ou dans la boîte d'emballage du fabriquant ... ce n'est pas bien pratique. Une petite poche extérieure de ceinture et c'est parfait.

  • être le top du top du MIAM !

vendredi, 27 janvier 2017 18:35

Adhésion

Pour toute adhésion, nous demandons à nos futurs membres de remplir cette demande d'adhésion qui présente l'ensemble des modalités et les informations dont nous avons besoin.

Vous devrez accompagner votre demande d'un exemplaire signé de la charte du 3CA.

Cliquez sur les liens ci-contre pour télécharger la demande d'adhésion et un exemplaire de la charte

L'adhésion au 3CA est valable pour l'année civile en cours à la date de l'adhésion, et est considérée valable jusqu'à l'Assemblée Générale (AG) de l'association l'année qui suit (celle-ci doit se tenir lors du 1er semestre). Afin de ne pas pénaliser les membres s'inscrivant en fin d'année, soit après le 1er octobre, l'adhésion des membres après cette date est valable la fin d'année en cours (A), l'année entière qui suit (A+1) et ce au plus tard jusqu'à la date de l'Assemblée Générale du 3CA de l'année suivante (A+2). Les membres déjà inscrits et qui souhaitent renouveler leur adhésion devront le faire entre le 1er octobre de chaque année et la date de l'assemblée Générale qui a lieu lors du 1er semestre de l'année qui suit ; idéalement, le renouvellement se fera courant des mois de novembre, décembre et janvier.

Les droits d'entrée sont à régler lors de la 1ère adhésion au club, ou dans le cas d'une ré-inscription après une interruption de plus de 1 an, c'est à dire non membre aux dates de 2 AG successives ou +.

Depuis octobre 2018, les adhésions seront valables à compter de la date d'inscription pour une durée de un an. merci de vous manifestez auprès du secrétariat à la fin de votre période d'adhésion pour renouveler.