Blog

Si vous avez un article intéressant concernant le monde canin, n'hésitez pas à nous envoyer celui-ci ou le lien par email avec une photo d'illustration (mini 900 x 525 px).

Recherche Utilitaire

La Recherche Utilitaire

Le sens le plus développé chez le chien est l'odorat.

Depuis les temps les plus reculés, l'homme a remarqué cette qualité chez le chien et habilement utilisé ces possibilités olfactives :

dans le domaine de la chasse, pour la découverte du gibier ou la recherche de proies blessées ;

dans le domaine de la défense, pour la prévention de l'approche de grands fauves ou d'ennemis ;

dans le domaine de la garde des troupeaux, pour la prévention contre les voleurs et les prédateurs ainsi que pour la récupération des bêtes égarées.

De nos jours, à côté des immenses possibilités offertes par les techniques modernes, l'emploi des équipes cynophiles en pistage reste pleinement efficace.

Il consiste à rechercher une ou plusieurs personnes à partir d'indices olfactifs plus ou moins nombreux (traces, objets, présomptions, indices...)

À chaque instant, le corps d'un individu émet de fines molécules odorantes dont la durée de vie est liée à leurs propriétés ainsi qu'à des facteurs extérieurs particuliers (par exemple : température ambiante).

Les odeurs sont des émanations dégagées par un corps, transmises par un fluide (eau, air) et perçues par l'appareil olfactif.

Le chien est un animal "macrosmique" ou "macrosmatique" (on dit que le chien "voit avec son nez"). Ses possibilités olfactives lui permettent de faire une discrimination :

quantitative: chaque odeur a, sur l'appareil olfactif, un seuil d'excitabilité en dessous duquel elle n'est pas perçue. Chez le chien, ce seuil est très faible (quelques centaines de molécules) ;

qualitative: cette possibilité de l'appareil olfactif du chien est considérable. Les mélanges chimiques les plus complexes peuvent être entièrement décomposés et chaque agent,identifié individuellement.

Les odeurs peuvent être classées en :

–  odeurs naturelles ;

–  odeurs artificielles.

Les particules odorantes, sensibles, ont un poids, une vitesse de diffusion et une durée de vie variables.

Elles se caractérisent chacune par un degré de volatilité et une intensité qui leur sont propres.

LE SCHEMA ODORANT:

La piste est constituée d'un ensemble de facteurs externes qui se conjuguent à l'odeur de

référence en un mélange à la fois subtil et complexe.

Les facteurs externes ainsi définis sont :

–  les odeurs spécifiques naturelles (individuelles [homme, femme, enfant], de groupes d'espè-

ces [humaines ou animales]...);

–  les odeurs spécifiques chimiques (cuir, graisses, vêtements...);

–  la nature des sols (bois, prairies, luzerne, cultures, goudrons...);

–  les milieux (plaine, marais, falaises, neige....) ;

–  la cassure de terrain (les plantes piétinées favorisent le développement des phéromones, les

blessures du sol favorisent la remontée de bactéries en surface...);

–  les conditions atmosphériques (climatiques et aérologiques) du moment.

La qualité du pistage dépend de la faculté d'intégration par l'individu "chien", des divers renseignements d'origine sensorielle qu'il reçoit (son, image) et ,en particulier, de sa perception olfactive (odeur).

Cette dernière varie en fonction :

–  des facteurs externes;

–  des facteurs propres à l'individu animal (sensibilité, capacité de réaction, qualité de discrimi-

nation, état physique du moment...) ;

–  de l'influence du maître.

L'interaction simultanée de tous ces facteurs à des degrés variables rend complexe le travail du pistage.

La qualité de piste est fortement influencée par la nature du terrain sur lequel elle a été tracée.

En général on classe les terrains comme suit :

1°-Terrains durs et secs(sable, caillou, roche, route...) ayant une action défavorable. Sur ces sols, la piste est de très mauvaise qualité et persiste peu (les odeurs "ne collent pas au sol");

2°-Terrains meubles et/ou humides(prairie, sous-bois...) ayant une action favorable. Sur ces terrains, le pistage se déroule dans des conditions très favorables et la conservation des effluves est importante (plus de vingt-quatre heures selon les conditions) ;

3°-Terrains labourés ayant une position intermédiaire. Par temps couvert et humide ou le matin avec la rosée, ils sont favorables et se comportent comme une prairie. Par contre, par temps chaud et sec, ils réagissent comme les terrains secs et durs.

Facteurs propres à l'individu "chien"

Même s'il ne naît pas pisteur, un chien peut être plus doué qu'un autre sujet de la même race, pour cette technicité. Il faut parler de "sujet" et non de "race". Toutefois, certains groupes de races canines sont plus doués que d'autres dans des domaines particuliers (exemples : chien d'arrêt pour la chasse au gibier à plume...)

Le pistage demande une dépense physique et nerveuse intense. Il est donc indispensable que le chien soit en parfaite condition physique et bien entraîné. Un entraînement régulier et progressif retarde l'apparition de la fatigue et augmente la qualité du pistage.

Facteurs propres à la piste

- Longueur

Le chien ne peut aboutir à un résultat convenable en piste qu'aux conditions suivantes :

–  l'odeur de référence (objet, vêtements...) est suffisamment bonne et surtout non brouillée (l'objet référence n'a pas été manipulé par d'autre personne que le maître) ;

–  la piste ne présente pas dès le départ une difficulté technique majeure. Cette distance de "mise en jambe" est très variable et dépend de la configuration du terrain, des conditions atmosphériques, des qualités de l'animal et de "l'ancienneté" de la piste.

 Influence du maître

Dans le travail de piste, le maître doit rester le plus neutre possible.

Durant les phases de l'instruction il doit "aider, motiver" son animal et apprendre en même temps à le "lire".

S'il "dirige" son animal, ce dernier deviendra rapidement "menteur" et ne sera donc plus du tout fiable.

CONSTITUTION DE L'ÉQUIPE

le maître doit :

être apte physiquement. Le chien et son maître s'entraînent ensemble au foncier (fondamen-

tal pour l'endurance à la piste), de même que devant une difficulté (franchissement d'un obstacle difficile, blessure incapacitante...) le maître doit pouvoir porter son animal ;

être calme, pondéré, équilibré et persévérant. Le chien ne parle pas ; il faut prendre le temps de comprendre ce qu'il exprime par ses attitudes et lui faire comprendre, en toutes

circonstances, ce que le maître attend de lui, sans violence mais avec fermeté ;

avoir du doigté, une bonne vision du travail de son chien et une faculté d'observation et d'interprétation au-dessus de la moyenne  pour lire son animal et en comprendre les moindres réactions, dans le contexte du travail en cours ;

disposer d'une certaine maturité personnelle . Unité pensante du binôme, le maître doit être en mesure d'utiliser au mieux les informations que lui apporte son animal, en lui faisant "confiance". Sans se laisser influencer, il utilise son esprit d'enquêteur pour suppléer et aider son chien dans son travail de pistage.

Outre ses capacités olfactives, le chien de piste doit :

–  avoir une grande faculté de concentration pour ne pas se laisser distraire par des odeurs parasites sur la piste ;

–  être volontaire et tenace ;

–  être résistant et robuste ;

–  être dynamique et aimer son maître car il travaille pour lui faire plaisir.

TENUE DU CORDEAU ET CONDUITE DU CHIEN

Le cordon ombilical de l'équipe, le seul lien qui existe entre le maître et son chien pendant la phase travail, est le cordeau. Celui-ci revêt donc une importance capitale et la manière de le tenir est essentielle pour bien "sentir" l'animal.

Pour cela, le maître doit :

–  adapter l'allure de son chien, ne pas courir en (laissant "filer" le chien) ni se laisser "traîner" (en le bloquant) ;

–  être souple dans la tenue du cordeau. Les à-coups sont à proscrire. Tous les passages d'obstacles doivent être anticipés.

À l'entraînement, les pistes doivent être contrôlées, c'est-à-dire que le maître doit connaître précisément le tracé de manière à apprendre à lire son chien. Il peut :

–  ainsi constater quelles sont les circonstances les plus fréquentes dans lesquelles l'animal se trompe ;

–  remettre l'animal sur le tracé quand il s'écarte, sans que le chien ait l'impression d'être dirigé.

DIFFÉRENTES ORIGINES D'UNE PISTE - LE DÉPART

Une piste démarre toujours à partir d'un point initial sur lequel on va trouver différents indices.

Ainsi un chien de pistage peut partir soit:

sur objet personnel, c'est-à-dire un objet appartenant à la personne recherchée. Cet objet peut aussi bien avoir été trouvé sur le sol ou posé par elle, pris par le maître sur le lieu de l'intervention... ;

sur traces visibles au sol, cassure de terrain, zone où la personne a été vue de manière certaine pour la dernière fois... ;

sur présomption d'indices. Le maître effectue d'initiative ou sur indication du juge un travail d'enquêteur. Il va mettre son chien en piste d'après l'analyse qu'il aura faite en fonction des renseignements obtenus, des possibilités de fuite, de l'état des lieux, etc.

sur recherche de piste. Le maître n'a aucun indice ni objet personnel. Il n'a qu'une idée de la zone dans laquelle la personne recherchée a été aperçue pour la dernière fois. Il quadrille ce secteur et met son chien à la recherche d'une odeur intéressante quelle qu'elle soit. Dans ce cas, très difficile, l'expérience de l'équipe fera très certainement la différence.

La recherche utilitaire est une spécialité passionnante mais difficile, qui peut par moment sembler ingrate. Le chien doit toujours rester motivé et concentré sur sa piste. Le maître se doit d'être exclusivement attentif à la lecture de son animal. Seule une instruction régulière, précise et sérieuse permet cette osmose au sein du binôme.

Le "bon" maître de chien, connaît tout de son animal. Il le lit aisément. Il lui fait confiance. Il est capable de se remettre en cause lorsqu'apparaît une difficulté.

Read 1058 times Last modified on vendredi, 27 janvier 2017 11:10

Related items

  • Canicross
  • Règlement Flyball
  • Règlement Agility
More in this category: « Canicross

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.